Vos questions sont entre de bonnes mains

Acupuncture et arthrite

Partager
Envoyer par email

L'acupuncture, une approche énergétique de l'arthrite.

Pour soigner l'arthrite ou soulager ses symptômes, on complète fréquemment le traitement à base de médicaments par un traitement naturel de l'arthrite, comme :

Acupuncture pour l'arthrite : la circulation de l'énergie

L'acupuncture est une médecine d'origine chinoise, vieille de plusieurs millénaires, qui consiste à refaire circuler l'énergie dans notre corps.

Pour cela, l'acupuncteur se sert de fines aiguilles (une quinzaine environ) :

  • qu'il enfonce légèrement dans la peau (l'opération est souvent indolore),
  • et qu'il laisse agir pendant une vingtaine de minutes, parfois en les stimulant (en les faisant légèrement tourner).

Ces aiguilles sont placées sur des points stratégiques :

  • ces points stimulent les méridiens énergétiques,
  • ce sont de véritables autoroutes dans lesquelles l'énergie s'écoule ou, en cas de problème, manque ou est présente en excès.

Pour l'arthrite du genou, par exemple, c'est le méridien Foie-VB (vésicule biliaire) qui sera impliqué.

2 avantages de l'acupuncture : curative et préventive

L'acupuncture est intéressante, car elle peut avoir une action curative autant que préventive, comme la plupart des médecines douces.

Acupuncture et arthrite : un aspect curatif

L'efficacité directe de l'acupuncture est visible, par exemple dans le cas d'une arthrite soudaine, non évolutive.

Dans ce cas, quelques séances (quand ce n'est pas une seule) suffisent à résoudre le problème.

Aspect préventif : contre les symptômes qui se répètent

On obtient les meilleurs résultats avec l'acupuncture :

  • lorsqu'on présente des symptômes récurrents,
  • et qu'on craint que ceux-ci ne dégénèrent.

L'acupuncture permet de prévenir et de limiter les arthrites les plus destructrices (exception faite des arthrites septiques).

Un entretien régulier mené par un acupuncteur compétent évitera les complications et l'évolution d'une arthrite débutante.

Bien entendu, le thérapeute s'assurera que les conditions sont réunies pour que son traitement soit efficace (hygiène de vie, hygiène alimentaire, stress, etc.)

Acupuncture et polyarthrite rhumatoïde : résultats rapides

L'acupuncture peut être efficace dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR) :

  • surtout au début de la maladie où elle permettra, bien menée, d'en limiter l'évolution destructrice,
  • dans les PR plus prononcées dans une moindre mesure.

Elle aura alors une action essentiellement antalgique et anti-inflammatoire.

Pour obtenir de bons résultats, il faut compter environ 1 mois à raison d'une séance par semaine.

On estime que les résultats se font généralement ressentir au bout de 3 à 6 séances.

L'énergie et la chromothérapie : très effiace

La chromothérapie est une discipline à part entière, utilisée par certains naturopathes ou médecins formés en naturopathie (ou ostéopathes).

Fondé sur un principe de médecine chinoise, le principe est d'appliquer une lumière colorée sur la zone à traiter.

Chromothérapie : efficace sur 4 types de maladies

Les maladies sont divisées en quatre catégories :

  • froides : suites de choc, de traumatisme, extrémités froides, dépression, etc.,
  • chaudes : inflammations diverses, arthrite, fièvre, insolation, hyperactivité, etc.,
  • sèches : maladies de peau sèche comme le psoriasis, l'urticaire, sécheresse oculaire, etc.,
  • humides : épanchement, hémorragie, hypersudation, ascite, etc.

L'arthrite fait à la fois partie des maladies chaudes (inflammation) et parfois des maladies humides (lorsqu'il y a un épanchement).

Technique de chromothérapie : application d'une lumière orange

Le chromothérapeute applique une lumière équivalente à l'énergie chaude (c'est-à-dire orange) sur l'articulation enflammée.

Cela entraîne un excès de chaleur (excès énergétique uniquement puisque c'est la couleur qui génère la chaleur et absolument pas la lampe torche employée) :

  • en réponse à cela : l'articulation va réagir en se régulant elle-même et en produisant du froid (énergétiquement parlant),
  • l'inflammation va ainsi diminuer.

Cette méthode, peu employée, aussi surprenante et ésotérique paraisse-t-elle, est d'une extraordinaire efficacité.

Le traitement doit être répété toutes les semaines.


Pour aller plus loin

Mauvaise circulation du sang

Les troubles circulatoires affectent une grande partie de la population de la France. Face à l'inconfort qu'ils suscitent, et aux risques de complications, il est crucial de reconnaître les symptômes associés afin de les prendre en charge rapidement. Ce [...]

Les 7 signes du temps sur notre santé

Avec l'âge, notre corps devient plus fragile, la mémoire flanche, les muscles fondent et la salive diminue. Voici sept indices témoins du temps qui passe. Les 7 signes du temps sur notre santé

Graine de potiron

Nous sommes tous à la recherche de bonnes pratiques pour préserver notre santé... Grignoter des graines de potiron, en plus du plaisir qu'apporte leur saveur agréable, serait-il le nouveau geste santé à adopter ? Cette semence riche en nutriments possède [...]

Toux : dyspnée due à une polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est un type de rhumatismes peut entraîner une toux. Notre astuce fait le point.Définition générale de la polyarthrite rhumatoïdeLa polyarthrite rhumatoïde (PR) est un rhumatisme inflammatoire.Pour en savoir plus : Polyarthrite r [...]


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
dr saul

Expert

frédéric lassureur

ecrivain public - spécialisé dans les questions d'assurances - diplômé de l'enas

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.